Le Centre Hospitalier Paul Chapron, 1er hôpital public des Pays de La Loire à obtenir une certification B

Suite à la visite des experts visiteurs de la Haute Autorité de Santé dans le cadre de la certification V2014 du Centre Hospitalier Paul Chapron, l’établissement vient d’être certifié en cotation B. Cet établissement est le 1er hôpital public des Pays de La Loire a obtenir cette cotation qui est délivrée pour une durée de quatre ans.  

La Haute Autorité de Santé (HAS) a de plus proposé de passer au niveau supérieur A si l’établissement levait les recommandations établies. Des actions correctives ont d’ores et déjà été mises en oeuvre pour y accéder.

La première des recommandations porte sur les droits des patients, notamment sur leur intimité. Des paravents ont donc été achetés pour les chambres à deux lits. De plus, les questionnaires de satisfaction ne seront plus remis à l’arrivée mais en fin de séjour.

La seconde est relative au management de la prise en charge médicamenteuse, plus spécifiquement sur les astreintes des Pharmaciennes, et les dossiers « Patient Informatisé » qui n’étaient pas terminés lors de la visite de la HAS mais le sont aujourd’hui.

Catherine Robic, Directrice du Centre hospitalier, a souligné :  » Ces très bons résultats sont le fruit d’un important travail des équipes, de l’investissement du comité de pilotage, de l’ingénieur qualité, de la Directrice des soins et de l’ensemble du corps médical. » 

Avant que Jean-Carles Grelier, Maire et Président du Conseil de Surveillance de l’hôpital, ajoute :  » Cette cotation est la preuve que des hôpitaux de la taille de celui de La Ferté-Bernard  peuvent parfaitement effectuer un travail de qualité, proposer une médecine et une prise en charge des patients de qualité avec en plus une touche d’humanité que n’ont pas les grands pôles. Ces résultats vont peser lourd dans les discussions qui vont s’engager autour du Groupement Hospitalier du Territoire. » 

½ million d’euros d’excédent 

Par ailleurs, l’établissement a dégagé en 2015 un excédent ½ million d’euros et de ce fait a épuré le déficit cumulé des années antérieures

De nouveaux médecins

Parallèlement, l’établissement continue de déployer ses activités avec l’arrivée de nouveaux médecins :

  • Un Diabétologue / Endocrinologue depuis janvier 2015
  • Un Urologue depuis juillet 2015
  • Un Praticien en médecine générale depuis août 2015
  • Un Chirurgien vasculaire depuis janvier 2016
  • Un Radiologue depuis janvier 2016
  • Un Médecin SSR / Coordonnateur des EHPAD depuis mi-février 2016
  • Un Dermatologue à compter de mai 2016

Ce qui porte à 16 le nombre de spécialités proposées en consultation.
Enfin, un hôpital de jour (4 places) a été créé en janvier 2016.

LFI Juin-Juillet-Août 2017
Juin-Juillet-Août 2017