Un Job Dating pour un secteur qui recrute, l’agroalimentaire, le 5 février

 

 

L’agroalimentaire est un secteur avec un fort potentiel au niveau de l’emploi et du développement économique. Les différents services publics de l’emploi, leurs partenaires et des entreprises du secteur ont donc décidé d’organiser un job dating dédié aux métiers de l’agroalimentaire. Trois entreprises du bassin, Bahier, Socopa et Christ, seront présentes avec des offres d’emploi à pourvoir.

acroche job dating

Tous les profils, et surtout les jeunes

Ces entreprises sont toutes confrontées à la même réalité : elles connaîtront d’ici trois à cinq ans une vague de départ à la retraite. Elles ont donc la même volonté de recruter, notamment des jeunes, et ont mis en place des démarches d’intégration similaires.

Benjamin Castel, Directeur des Ressources Humaines Maine Socopa détaille : « On peut accueillir tous types de profil. Aucune qualification particulière n’est demandée mais il faut avoir envie de s’inscrire dans un parcours professionnel. Notre objectif est d’intégrer des jeunes et cela peut passer par des  contrats de professionnalisation de 6 mois avec un CDI à la clé». La Socopa recherche aujourd’hui une trentaine de salariés, principalement sur des métiers au couteau. La même entreprise recrute une centaine de personnes en saison, de mi-février à  septembre.

Il en va de même pour l’entreprise Bahier qui recrute une dizaine de personnes en CDI tous les ans et fait travailler jusqu’à 120 personnes supplémentaires au moment de Noël. Le développement des compétences passe également par des formations proposées par l’entreprise.

Des perspectives d’évolution

Ces entreprises proposent donc des emplois durables avec des perspectives d’évolution. Il est en effet de plus en plus fréquent de débuter par un poste d’opérateur et de gravir les échelons jusqu’à un poste d’encadrement.

Didier Reveau, Maire-adjoint chargé des affaires économiques, commente : «  La ville accompagnera toutes les initiatives allant dans ce sens car l’emploi privé est une réponse au problème du chômage. Créer de l’emploi est une marque de confiance dans l’avenir, il est important de passer de la morosité à des images plus positives et celle d’une entreprise qui recrute ou s’implante est un signe fort. »

Rendez-vous le 5 février de 14 heures à 17 heures dans les Halles Denis Béalet, place de la Lice à La Ferté-Bernard. Bâtiment accessible à tous.

 

D’autres projets à développer

 Les mêmes acteurs se penchent également sur d’autres projets ayant notamment pour objectif de développer l’attractivité territoriale afin que l’entreprise sache qu’elle peut trouver sur le secteur les compétences et collaborateurs clés dont elle aura besoin. La mise en place de formations qualifiantes sur le territoire est une option qui permettrait de répondre aux besoins des entreprises et aux attentes des demandeurs d’emploi.


LFI Déc-Janv-Févr 2018
Déc-Janv-Févr 2018