Rivières
Cadre de vie

Rivières

L’Huisne et la Même sont les deux rivières qui sillonnent La Ferté-Bernard. Elles ont toutes deux contribué à lui donner le surnom de «  Petite Venise de l’Ouest ». Les pêcheurs sont de plus en plus nombreux à y pratiquer le street fishing mais ces deux cours d’eau font aussi la joie des amateurs de canoë et de balades en bateaux électriques.

  • L’Huisne prend sa source dans le Perche, à La Perrière, c’est un affluent de la Sarthe dont le cours fait 161 km.
  • La Même est un affluent de l’Huisne long de 41 km et qui prend sa source près de la forêt de Bellême.

 Les rivières constamment surveillées

Les services techniques surveillent quotidiennement le niveau des rivières de façon préventive et neuf vannages sont répartis sur l’Huisne et sur la Même afin de limiter les risques de crues et de débordements.

La vigilance est renforcée à partir de 50 mm d’eau tombée deux jours de suite. Et, en cas de crue, des personnes du service technique œuvrent 24 heures sur 24. Le système « vigicrues » permet d’effectuer des relevés toutes les 30 minutes et les agents consultent les résultats via le site internet, également accessible aux particuliers : www.vigicrues.gouv.fr.

Droits et devoirs des riverains

L’article L215-14 du code de l’Environnement stipule : «  Le propriétaire riverain est tenu d’entretenir la rive par l’élagage et recépage de la végétation abordée, d’enlever les embâcles et les déchets flottants afin de maintenir l’écoulement naturel des eaux, d’assurer le bon maintien des berges ainsi que de préserver la faune et la flore dans le respect du bon fonctionnement des écosystèmes aquatiques. »

Les Zones humides

Une zone humide est un milieu naturel dans lequel l’eau est le facteur déterminant tant pour son fonctionnement que pour le développement de la vie animale et végétale. La submersion des terres, la salinité de l’eau (douce, saumâtre ou salée) et la composition en matières nutritives de ces territoires subissent des fluctuations journalières, saisonnières ou annuelles. Ces fluctuations sont à l’origine de la formation de sols particuliers ainsi que d’une végétation et d’une faune spécifiques. L’abondance des algues, de poissons, d’oiseaux d’eau, et d’autres espèces sauvages peut ainsi varier dans un même milieu selon la période de l’année.